U3F1ZWV6ZTM3MzY1Nzk0MzQ2X0FjdGl2YXRpb240MjMzMDI4OTYyOTY=

Cours Cosmologie et Géodynamique interne bcg s1 et svt s2 pdf

Cours Cosmologie et Géodynamique interne bcg s1 et svt s2 pdf

Cours Cosmologie et Géodynamique interne bcg s1 et svt s2 pdf
Cours Cosmologie et Géodynamique interne bcg s1 et svt s2 pdf
Bonjour cher étudiant voilà le cours cosmologie et géodynamique interne bcg s1 et svt s2 et vous pouvez le télécharger en format pdf, L'intérieur de la Terre n'est pas inerte, mais est le siège d'une évolution à très long terme, un certain nombre de phénomènes, assez différents les uns des autres en apportent le témoignage.

STRUCTURE INTRENE DE LA TERRE

Le fait est d'autant plus remarquable que, dans la mesure où l'exploration du système solaire a permis d'aborder l'étude détaillée d'autres objets (la Lune, Mercure, Vénus, Mars et certains satellites des planètes supérieures), les manifestations d'une évolution interne y apparaissent le plus souvent comme infiniment plus réduites.

sinon absentes : les traces des impacts de météorites, accumulées depuis l'origine du système solaire, n'y ont la plupart du temps pas été (comme sur la Terre) effacées à mesure par l'évolution propre de ces planètes.

Mais, en abordant l'étude de la géodynamique interne, on ne connaît pas, a priori, la source de l'énergie dont elle dérive ; et l'on doit remonter des effets aux causes, alors que la structure interne du globe est imparfaitement connue, et que les évolutions qui peuvent l'affecter.

beaucoup trop lentes en général pour être directement observables, sont du domaine de l'hypothèse. Il faudra donc partir d'une définition négative : relèvent de la géodynamique interne les phénomènes qui ne peuvent être rangés dans la géodynamique externe, parce que l'énergie mise en jeu ne dérive pas du rayonnement solaire (ou des marées océaniques).

L'intérieur de la Terre a été établie à partir du comportement des ondes sismiques lors des tremblements de terre, les sismologues Mohorovicic et Gutenberg ont réussi à déterminer l'état et la densité des couches par l'étude du comportement des ondes sismiques, la vitesse de propagation des ondes sismiques est fonction de l'état et de la densité de la matière. Il existe deux grands domaines de propagations des ondes :
les ondes de surface qui se propagent à la surface du globe.
les ondes de fond qui se propagent à l'intérieur de la terre.
les ondes de cisaillement ou ondes S, se propagent dans les solides.
les ondes de compression ou ondes P, se propagent dans les solides liquides et gaz.

DERIVE DES CONTINENTS

la vitesse de propagation des ondes sismiques est proportionnelle à la densité du matériel dans lequel elles se propagent, la structure interne de la Terre, ainsi que l'état et la densité de la matière, ont été déduits de l'analyse du comportement des ondes sismiques.

La dérive des continents est une théorie proposée au début du 20ème siècle par le physicien-météorologue A. Wegener,pour tenter d'expliquer la similitude dans le tracé des côtes (par exemple, de part et d'autre de l'Atlantique).

La reconstitution de Wegener montre que toutes les masses continentales ont été réunies en un seul mégacontinent appelé Pangée, de part et d'autre de l'Atlantique, sur les continents actuels, existent des fossiles de plantes et d'animaux terrestres datant de 240 à 260 Ma.

La convection produit, dans la lithosphère rigide, des forces de tension qui font que les deux plaques divergent. Elle est le moteur qui entraîne la lithosphère océanique de part et d'autre de la dorsale, entre ces deux plaques divergentes, la venue de magma crée de la nouvelle croûte océanique.

Tensions qui se traduisent par des failles d'effondrement et des fractures ouvertes, ce qui forme un fossé d'effondrement qu'on appelle un rift océanique, le magma expulsé, cristallise et forme la nouvelle croûte océanique.


NomAdresse e-mailMessage