U3F1ZWV6ZTM3MzY1Nzk0MzQ2X0FjdGl2YXRpb240MjMzMDI4OTYyOTY=

COURS STRATIGRAPHIE BCG S3 PDF

COURS STRATIGRAPHIE BCG S3 PDF

COURS STRATIGRAPHIE BCG S3 PDF
COURS STRATIGRAPHIE BCG S3 PDF
Bonjour cher étudiant voilà le cours stratigraphie bcg s3 pdf et vous pouvez le télécharger en format pdf, stratigraphie: Du latin stratum, “couche”, et du grec graphein, “écrire” c’est la science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires organisés en strates (couches), dans le but d’établir une chronologie stratigraphique qui permet de reconstituer, dans sa continuité, l’histoire de la Terre.

Principes de la stratigraphie

La stratigraphie est pluridisciplinaire car elle implique diverses disciplines (par exemple, sédimentologie, paléontologie, tectonique, volcanologie, pétrographie, etc.,).

Une strate est une couche de sédiments accumulés pendant une phase continue. On l’identifie par ses différences avec les couches adjacentes. Les strates servent de repères et marquent des arrêts de sédimentation montrant que la géologie n’enregistre pas les événements régulièrement.

La stratigraphie permet de reconstruire les événements géologiques grâce à l'établissement d'une chronologie des terrains par l'application des principes suivants :

1-Les lois régissant les phénomènes géologiques actuels étaient également valables dans le passé. La reconstitution des paysages anciens fait appel à nos connaissances sur la formation des paysages actuels.

N.B.: Ce principe doit être utilisé avec prudence puisque les couches externes de la terre ont subi de nombreuses variations au cours des temps géologiques.

2-Dans leur disposition originelle (absence d'évènement tectonique), les strates sont généralement horizontales, et superposées dans l’ordre chronologique de leur dépôt. Chaque couche est plus récente que celle qu'elle recouvre et plus ancienne que celle qui la recouvre.

3-Dans la plupart des cas, les couches sédimentaires se déposent horizontalement ou avec un angle très faible par rapport à la surface horizontale de dépôt; une couche qui n'est pas en position horizontale a probablement subi des déformations postérieures à son dépôt.

4-Une couche sédimentaire, limitée par un mur et un toit, et définie par un faciès donné est de même âge sur toute son étendue .

La plupart des couches maintiennent leur forme et leur épaisseur latéralement sur de longues distances mais toutes peuvent changer de nature soit graduellement soit brutalement ou se réduisent en épaisseur si elles sont suivies sur de très grandes distances.

5-Deux couches ou deux séries de couches sédimentaires de même contenu fossilifère (et de lithologie différente ou pas) sont considérées comme ayant le même âge. Ce principe se base sur l'existence de fossiles stratigraphiques. Il permet de corréler des séries sédimentaires de régions éloignées.
6-Un objet géologique qui recoupe un autre lui est postérieur. Il peut s'agir de failles ou d’intrusions de roches plutoniques ou éruptives qui recoupent des couches précédemment déposées dans un bassin sédimentaire.

7-Les morceaux de roche inclus dans une couche sont plus anciens que cette dernière.

Chronologie absolue et radiochronologie

Pour repérer un événement passé (=Paléogéographie), on peut:
Le situer par rapport à un autre, c'est-à-dire établir sa chronologie relative.

Ou bien indiquer la date à laquelle il s'est produit, c'est-à-dire établir sa chronologie absolue (les mammifères sont apparus il y a 200 millions d'années). La chronologie absolue est exprimée par des durées chiffrées en millions d’années.

La chronologie relative se base soit sur des méthodes physiques: stratigraphie (superposition, recoupements, discordances,…), soit sur des méthodes paléontologiques: (identification des fossiles renfermés dans les roches sédimentaires).

La chronologie absolue se base sur diverses méthodes, la plus répandue est la radiochronologie.

La chronologie absolue a pour but de mesurer des durées des phénomènes géologiques et des objets géologiques (roche, minéral) grâce à des techniques qui s’appuient sur la désintégration radioactive d’isotopes de certains éléments chimiques.

La radiochronologie est la méthode de datation absolue la plus utilisée en géologie. C’est une méthode physique qui analyse des phénomènes irréversibles qui se traduisent par la transformation d’un élément radioactif en élément stable.


NomAdresse e-mailMessage