U3F1ZWV6ZTM3MzY1Nzk0MzQ2X0FjdGl2YXRpb240MjMzMDI4OTYyOTY=

Travaux pratiques de cartographie bcg s4 pdf

Travaux pratiques de cartographie bcg s4 pdf

Travaux pratiques de cartographie bcg s4 pdf
Travaux pratiques de cartographie bcg s4 pdf

Bonjour cher étudiant voilà le travaux pratiques de cartographie bcg s4 pdf et vous pouvez le télécharger en format pdf, A travers cette cours, nous aborderons les axes suivants : Structure tabulaire Structure monoclinale,Structure plissée,Structure faillée.

la carte géologique

La tectonique : C’est l'étude des structures géologiques d'échelle plurikilométrique telles que les chaînes de montagnes ou les bassins sédimentaires.

La géologie structurale : C’est l’étude des déformations subies par les roches. Ces déformations engendrent des transformations géométriques que l’on nomme structures.

La tectonique analytique :
Mégastructure : à l’échelle de la carte
Mésostructure :à l’échelle de l’affleurement et du banc
Microstructure : à l’échelle de l’échantillon
Microstructure : à l’échelle de lame mince

Projection sur un fond topographique (carte topographique) des formations géologiques qui affleurent à la surface de la terre.

Elle a pour but de représenter sur un fond topographique approprié, la répartition des différentes formations géologiques qui apparaissent sous forme d'affleurements à la surface de la Terre.

Affleurement : la partie visible en surface, la partie superficielle. Formation géologique: est un volume de roche que l’on identifie par un ou des critères particuliers, comme par exemple la lithologie ou l’âge faciès.

Faciès: C’est l’ensemble des caractères pétrographiques et paléontologiques qui caractérisent une roche. Certains de ceux-ci permettent d’en préciser les conditions de dépôt. Certaines couches peuvent présenter d’un point à l’autre des variations latérales de faciès (passage latéral de faciès) ou des variations verticales de faciès (Ex. granoclassement).

La carte géologique permet de : Reconstituer la géométrie des formations géologiques ainsi que les évolutions spatio-temporelles de leurs propriétés.

Localiser les zones favorables soit à l'implantation d'ouvrages d'Art (Barrages, routes, voies ferroviaires, ponts, tunnels, etc..).
Elaborer des cartes géotechniques utilisées dans l'aménagement du territoire (évaluation des effets géologiques des activités humaines sur l'Environnement, analyse des impacts industriels, agricoles et urbains sur l'eau, le sol, les ressources et l'aménagement).

La stratigraphie et ses principes

Couches ou strates : Les roches sédimentaires sont le plus souvent arrangées en couches ou strates, on dit qu’elles sont stratifiées.

On appelle strate la plus petite division lithologique, limitée par deux surfaces parallèles, son épaisseur est de l’ordre du mètre.

On appelle toit d’une couche, le sommet de la couche ou sa limite supérieure, le mur étant sa limite inférieure.

La stratigraphie : est la branche de la géologie qui s’occupe de l’étude des couches et de leurs relations normales , elle est fondée sur des principes:

1 – le principe de superposition :Permet de caractériser des successions ordonnées. Il stipule que dans un ensemble de strates non déformées et non remaniées, toute couche sédimentaire superposée à une autre lui est postérieure. Ce principe n'est plus valable lorsque les couches ont subi des déformations intenses pouvant conduire à une inversion de l'ordre de mise en place.

2 – Le principe de continuité: Permet de considérer, malgré les discontinuités d'affleurement, que deux couches séparées dans l'espace mais limitées par les mêmes couches à la base et au sommet, sont de même âge.

3- Le principe de recoupement :les couches sont plus anciennes que les failles ou les roches qui les recoupent.

4- Le principe d'inclusion :les morceaux de roche inclus dans une autre couche sont plus anciens que leur contenant.

5- principe d'identité paléontologique :deux couches ayant le même contenu fossilifère sont de même âge.Seuls les fossiles stratigraphiques permettent de déterminer l'âge d'une roche avec précision.Ces fossiles doivent correspondre à des espèces ayant une très grande extension géographique (comme les Foraminifères) et une très faible extension dans le temps (de l’ordre du millions d’années voire moins).


NomAdresse e-mailMessage