U3F1ZWV6ZTM3MzY1Nzk0MzQ2X0FjdGl2YXRpb240MjMzMDI4OTYyOTY=

cours géodynamique externe bcg et svt s2 pdf

cours géodynamique externe bcg et svt s2 pdf 

cours géodynamique externe bcg et svt s2 pdf
cours géodynamique externe bcg et svt s2 pdf

Bonjour cher étudiant voilà le cours géodynamique externe bcg et svt s2 pdf et vous pouvez le télécharger en format pdf, L'enseignement de géodynamique externe a pour objectif principal de donner aux étudiant, à travers des cours magistraux des travaux dirigés et pratiques, les outils qui leurs permettront de comprendre les événements géologiques majeurs aussi bien à la surface de la terre que dans l’atmosphère .

Cycle des roches sédimentaires

La Terre est une surface en équilibre :La surface du niveau moyen des mers et océans au repos n’a pas une forme régulière, mais ondulée et présente des creux et des bosses. Sa circonférence ne coïncide pas avec un ellipsoïde de révolution comme on l’imagine .

En apparence la Terre a donc la forme d’une sphère. En fait, elle est légèrement déformée  par la force centrifuge induite par sa rotation autour de l’axe des pôles : la Terre n’est pas un corps rigide. Cette déformation est relativement faible : «tassement » de 11 km au niveau des pôles par rapport à un rayon moyen de 6 367 km et «renflement» de 11 km au niveau de l’équateur. Elle a donc l’aspect d’un ellipsoïde de révolution dont le petit axe est l’axe de rotation : l’axe des pôles .

Les roches sédimentaires font partie inhérente du cycle géologique, puisque leurs constituants (grains ou ions solubles) résultent de l'altération de roches ou de sédiments préexistants, que ces constituants ont subi un certain transport et qu'ils se sont déposés ou ont été précipités dans un bassin de sédimentation.

L'évolution post-dépôt de ces sédiments (diagenèse) les transforme en roches sédimentaires . Ces roches peuvent subir un métamorphisme et être à leur tour soumises à l'altération lors de leur passage à la surface des continents.

érosion altération diagenèse

Les roches sédimentaires sont des roches exogènes , c'est-à-dire qui se forment à la surface de la terre. Elles résultent de l'accumulation de débris d'origine minérale (dégradation d'autres roches), organique (restes de végétaux ou d'animaux), ou de précipitation chimique.
Les roches sédimentaires affleurent sur 75 % de la surface des continents, mais en considérant l'ensemble de la croûte terrestre (depuis la surface jusqu'à 35km de profondeur sous un relief plat), elles ne constituent plus que 5 % de son volume total.

Les roches sédimentaires forment ainsi un ensemble complexe dont chaque élément est le témoin d'événements multiples . Elles représentent une somme d'informations précieuse et inépuisable, puisqu'elles constituent l'enregistrement de la plupart des faits qui ont marqué l'évolution du globe depuis plus d'un milliard d'années.

Les roches sédimentaires se forment à la surface de la terre à partir de particule s d'origines très variées.

Les particules composant les roches sédimentaires sont d’origines diverses. Elles peuvent provenir d'éléments arrachés aux roches par l'érosion, de restes d'êtres vivants ou alors de minéraux présents en solution (carbonate et calcium) et se transformant en un corps solide (précipité) dans des conditions particulières.

Les particules sont transportées par les agents de transports (eau, air, glace, etc.) puis accumuler dans les creux du relief ou au fond de l'eau. Quel que soit le milieu, marin, lacustre (lacs), fluviatile (fleuves et rivières) ou terrestre (désert), l'ensemble des particules finit par se déposer en couches superposées formant des « dépôts sédimentaires » .

Les dépôts sédimentaires se présentent donc sous forme de couches successives, les plus basses couches correspondant aux dépôts les plus anciens.

Les dépôts sédimentaires, par leur propre poids, exercent une pression dite lithostatique (PL) sur les particules. Les couches se compactent (s'écrasent) et se stabilisent. L'eau est chassée (déshydratation). Cet ensemble d'actions appelé diagenèse donne aux matériaux un aspect stratifié, en couches compactes. Après cette transformation le dépôt sédimentaire devient une « roche sédimentaire » .

Parfois, la roche reste meuble, c'est le cas du sable. Mais, le plus souvent, elle se cimente sous l'effet de la diagenèse , c'est le cas des calcaires, des grès et des calcarénites.


NomAdresse e-mailMessage