U3F1ZWV6ZTM3MzY1Nzk0MzQ2X0FjdGl2YXRpb240MjMzMDI4OTYyOTY=

Cours Microbiologie bcg s4 et svi s3 pdf

Cours Microbiologie bcg s4 et svi s3 pdf

Cours Microbiologie bcg s4 et svi s3 pdf
Cours Microbiologie bcg s4 et svi s3 pdf

Bonjour cher étudiant voilà le Cours Microbiologie bcg s4 et svi s3 pdf et vous pouvez le télécharger en format pdf, La microbiologie est définie comme l’étude d’organismes trop petits pour être vus à l’œil nu – c’est à dire l’étude des micro-organismes.

STRUCTURE ET FONCTIONS DE LA CELLULE PROCARYOTE

Toutes les bactéries sont des procaryotes et sont structurellement plus simples que les cellules eucaryotes , La taille des bactéries se situe entre les virus et les algues unicellulaires ou les protozoaires.

Les formes des bactéries sont extrêmement diverses. Elles peuvent être sphériques (coques), en forme de bâtonnets (bacilles) ou en forme de spirales ; ressembler à des champignons ; former des bourgeons ou des pédoncules ; ou n’avoir aucune forme (pléomorphe).

Les cellules bactériennes peuvent rester ensemble après la division pour former des paires, des chaînettes ou des groupes de différentes tailles et formes.

Les membranes cellulaires sont des structures très minces d’environ 5 à 10nm d’épaisseur qui ne peuvent être observés qu’au microscope électronique.

La membrane plasmique est composée d’une double couche lipidique dans laquelle sont enfouies les protéines intrinsèques. La membrane plasmique des cellules bactériennes remplit plusieurs différents.

Elle sépare le cytoplasme de l’environnement extérieur.
Elle sert de barrière perméable et sélective : elle permet aux ions et aux molécules de passer vers l’intérieur ou l’extérieur de la cellule tout en empêchant aussi d’autres d’entrer et de sortir. 
Elle est le site d’une série de processus métaboliques importants : la respiration, la photosynthèse, la synthèse des lipides et des constituants de la paroi cellulaire.

Les bactéries

Les bactéries sont des organismes unicellulaires qui, normalement, se multiplient par scissiparité, c’est-à-dire en se divisant en deux. La méthode la plus simple de classification des bactéries est leur apparence. Mais pour voir les bactéries, il faut d’abord les colorer puis les étudier au microscope avec un agrandissement d’environ 1000 fois.

La méthode la plus utilisée pour colorer les bactéries est la coloration de Gram, introduite par le bactériologiste danois du même nom. Les bactéries sont réparties en deux groupes principaux, selon leurs caractéristiques de coloration de Gram : les rouges ou Gram-négatives, les bleues ou Gram-positives.
Morphologie signifie étude (ologie) de la forme (morph). Les caractéristiques morphologiques des bactéries incluent la forme, la taille, la structure cellulaire, la mobilité (l’aptitude à se déplacer dans un liquide), et la formation de spores (sporulation) et de capsules.

On peut distinguer trois formes caractéristiques : les sphériques, les allongées et les spiralées. La position des bactéries les unes par rapport aux autres est également une caractéristique distinctive importante.

Les diplocoques sont disposés en paires. Les staphylocoques forment des groupes (du grec staphulê = grain de raisin), alors que les streptocoques forment des chaînes (du grec streptos = chaîne).

Les bactéries allongées (bacilles) peuvent varier en longueur et en épaisseur. Elles forment également des chaînes. Les bactéries spiralées (spirilles) peuvent également varier en longueur et en épaisseur, et en nombre de spires.

La taille des bactéries : La taille des coques varie entre 0,4 et 1,5 µm (1 µm = 0,001 mm). La longueur des bacilles peut varier entre 1 et 10 µm, même si quelques espèces sont plus grandes ou plus petites.

La structure cellulaires des bactéries: Comme toutes les autres cellules, la cellule bactérienne (figure 4.4) contient un semiliquide, une substance riche en protéines appelée cytoplasme.

Le cytoplasme contient les ribosomes, où a lieu la synthèse des protéines, et les enzymes qui participent au métabolisme de la cellule. La matière de réserve, telle que les graisses et le glycogène, se trouve également dans le cytoplasme.

Chaque cellule possède un matériel génétique, l’acide désoxyribonucléique (ADN), qui contient les informations qui contrôlent sa vie et sa reproduction. Dans les cellules des animaux et végétaux supérieurs, le noyau, contrairement au nucléoïde bactérien, est entouré d’une membrane. Ensemble, le noyau et la substance de base de la cellule constituent le protoplasme.

Le cytoplasme est entouré de la membrane cytoplasmique semi-perméable qui assure de nombreuses fonctions vitales, notamment la régulation de l’échange des sels, des nutriments et des produits métaboliques entre la cellule et son environnement.

La membrane cytoplasmique est à son tour incluse dans une enveloppe, qui est la paroi cellulaire proprement dit. L’ensemble sert de “squelette” à la bactérie et lui donne sa forme définitive. Cette paroi cellulaire est également entourée à l’extérieur d’une couche visqueuse plus ou moins développée. Lorsqu’elle est très épaisse, on parle alors de “capsule”.


NomAdresse e-mailMessage