U3F1ZWV6ZTM3MzY1Nzk0MzQ2X0FjdGl2YXRpb240MjMzMDI4OTYyOTY=

TP biologie cellulaire bcg et svt s1

TP biologie cellulaire bcg et svt s1 

TP biologie cellulaire bcg et svt s1
TP biologie cellulaire bcg et svt s1 

Bonjour cher étudiant voilà le tp biologie cellulaire bcg et svt s1 et vous pouvez le télécharger en format pdf, Le but de ce tp est de mettre l’étudiant devant un instrument qui l’accompagnera durant toute sa formation, pour cela, il est donc indispensable de le familiariser à cet outil de travail Pour cela, il est indispensable de lui faire une présentation des différentes pièces dont il est composé ainsi que les réglages nécessaires pour obtenir une bonne mise au point.

INITIATION A LA MICROSCOPIE

L’œil humain ne peu distinguer des objets mesurant moins de 0,2 mm. Le microscope devient donc nécessaire pour l’observation de certains éléments biologiques et organismes dont les dimensions sont de l’ordre de micron (µm).

Le problème fondamental, que les biologistes ont eu à résoudre lors de l’étude des cellules, est leur petite taille qui ne permet pas de les observer à l’œil nu. Par conséquent, les connaissances sur les cellules ont progressés avec la mise au point d’instruments d’observation (microscopes), de plus en plus perfectionnés, ainsi qu’avec l’élaboration de techniques appropriées.

Le développement de la cytologie est donc lié aux progrès techniques accomplis dans le domaine de l’optique. En effet, si les lentilles optiques (loupes) étaient déjà connues du temps des Grecs, les premiers microscopes, composés des 02 lentilles, n’ont été mis au point qu’à la fin du 16ème siècle. Le microscope est un appareil optique muni de lentilles qui permet de grossir l'image et donc de voir

de petits détails. Il est surtout utilisé en biologie, pour observer les cellules, les tissus. Un certain nombre de règles de base sont à respecter dès la première observation: les habitudes se gardent, même les mauvaises.

Le mot microscope est composé de 02 racines étymologiques différentes, du Grec (micro= petit et scopein= voir). Le microscope est un instrument optique permettant d’observer des objets très minces (qui peuvent être traversés par la lumière) en les grossissant (32 à 1000 X).

L’objet à observer appelé préparation est entre une lame et une lamelle de verre. Il existe d’autres microscopes, dits microscopes électroniques, qui permettent des grossissements plus importants.

Principe physique du microscope optique : Cet instrument rapproche donc les objets de notre œil en nous permettant de les observer. Le principe est le suivant, la préparation est éclairée par une lampe. Les molécules à observer vont interagir avec la lumière de plusieurs façons .
soit en absorbant certaines longueurs d'onde de la lumière. C'est la microscopie en lumière directe .
soit en provoquant un déphasage des différents rayons lumineux. C'est la microscopie en contraste de phase.

soit en émettant de la lumière à une autre longueur d'onde que celle d'origine. C'est la microscopie à fluorescence.

ETUDE DE LA CELLULE ANIMALE ET VEGETALE

La cellule (du latin cellula petite chambre) est l'unité structurale, fonctionnelle et reproductrice constituant tout ou partie d'un être vivant (à l'exception des virus). Chaque cellule est une entité vivante, en d’autres termes c’est la plus petite unité capable de manifester les propriétés d’un être vivant : se nourrir, croître et se développer.

Dans le cas d'organismes multicellulaires, fonctionne de manière autonome, mais coordonnée avec les autres. Les cellules de même type sont réunies en tissus, eux-mêmes réunis en organes.

1665 : Robert Hooke découvre des cellules mortes dans du liège, ces cellules lui font penser aux cellules d'un monastère, d'où le nom. Puis il observe des cellules dans des plantes vivantes, en utilisant les premiers microscopes.

1839 : Theodor Schwann découvre que les plantes et les animaux sont tous faits de cellules, concluant que la cellule est l'unité commune de structure et de développement, ce qui fonda la théorie cellulaire.

La cellule végétale représente le sommet de l'évolution cellulaire. Elle est capable de synthétiser toutes les substances organiques qui lui sont nécessaire et ce uniquement à partir de matière inorganique et de lumière, ce que même les bactéries ne peuvent pas faire.

Elle est responsable du fonctionnement de la biosphère. La photosynthèse qui fourni les glucides nécessaires à son alimentation énergétique, absorbe le gaz carbonique et rejette l'oxygène qui permet aux animaux et à la plupart des procaryotes de respirer. 

Sa production de matière organique est suffisante pour ses besoins, mais aussi ceux des autres groupes de la vie, animaux et bactéries comprises (même si certaines bactéries savent synthétiser leur matière organique à partir de substances minérales).

La cellule animale est moins perfectionnée que la cellule végétale. Incapable de synthétiser l'ensemble de ses matières organiques, elle est obligée de trouver la plupart d'entre eux dans son environnement. Elles n’en sont pas moins dépourvues de qualités.

Son principal atout est sa faculté à se déformer. La forme d'une cellule animale est due à une charpente intracellulaire, déformable de façon contrôlée : le cytosquelette. Cette déformabilité est rendue possible par l'absence de paroi cellulosique, remplacé par un revêtement glucidique souple, le glycocallix.

ETUDE D’UN PROTOZOAIRE CILIE (PARAMECIE)

Les Protozoaires (Protos = Premier, primitif et Zoon = animal), sont les premiers animaux dans la série évolutive. Ce sont des organismes unicellulaires, microscopiques et hétérotrophes. Bien que réduits à une seule cellule ; ils possèdent les fonctions fondamentales de tout animal où les organites fondamentaux à toute cellule y sont représentés (Mitochondries, appareil de Golgi, Lysosomes, microtubules,…).

Selon les espèces, les Protozoaires se nourrissent soit par osmose (dans le milieu biologiqueformes parasites), soit par phagocytose (dans le milieu aquatique–formes libres). La reproduction se fait par division du corps (division binaire) et recourt dans certaines conditions du milieu à la sexualité.

Les ciliés sont des protistes évolués, anciennement appelés infusoires. Les ciliés constituent une classe unique. Ils vivent dans tous les milieux aquatiques et se caractérisent par la présence d'une bouche, d'un anus et, au moins à une étape de leur cycle de vie, par des cils vibratiles, utilisés pour la nage.

la marche ou pour faire bouger l'eau qui les environne de façon à se procurer de la nourriture. Leur cellule contient deux noyaux : le macronucléus (polyploïde) et le micronucléus (diploïde), impliqué dans la reproduction sexuée ou conjugaison.

Les ciliés se multiplient, en outre, par scissiparité transversale. De nombreux ciliés vivent comme commensaux dans la panse des herbivores dont ils partagent la nourriture. Sous une forme parasitaire, l'un d'eux vit dans l'intestin humain où il provoque une inflammation appelée balantidiose.

TP : 1 - TELECHARGER ICI

TP : 2 - TELECHARGER ICI

TP : 3 - TELECHARGER ICI

TP : 4 - TELECHARGER ICI

NomAdresse e-mailMessage